TOGO/ECONOMIE: Un séminaire sous-régional de renforcement de capacités ouvert à Lomé

0 126

Lomé abrite depuis hier jusqu’au 26 avril prochain, le second séminaire sous-régional de renforcement des capacités en matière d’élaboration et de suivi-évaluation de la mise en œuvre des Stratégies Nationales de Développement de la Statistique (SNSD).

Organisé à l’intention de 23 pays membres régionaux de la Banque Africaine de Développement (BAD), a été ouvert par M. EDJEOU Essohanam, Directeur de cabinet du ministère de la planification du développement.

Relevant de sous coordination de l’Observatoire Economique et Statistique d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT), avec la facilitation de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) du Togo, ce séminaire-atelier s’inscrit dans le cadre de l’exécution du Plan d’action de Marrakech pour la Statistique (MAPS) adopté par la communauté statistique en 2004.

Ce plan d’action recommande donc aux pays à faible revenu de se doter de SNDS, une préoccupation dont s’est fait sienne, depuis, AFRISTAT dans ses Programmes stratégiques de travail comme moyen d’accélérer le développement des capacités statistiques en Afrique afin de disposer de meilleures statistiques.

L’objectif poursuivi à travers cet atelier est donc de promouvoir les SNDS comme cadre d’amélioration de la production et d’utilisation des statistiques officielles nécessaires pour la mesure des performances des politiques et stratégies de développement national.

« Les statistiques constituent un élément essentiel pour la prise de décisions fondées sur les faits, au regard de leur rôle d’outil de mesure de progrès, de suivi-évaluation des projets, programmes et politiques, quelles que soient les caractéristiques culturelles et historiques des pays indépendamment de leur niveau de développement », a déclaré dans ce sens, M. Cosme VODOUNOU, Directeur Général de AFRISTAT, dans son mot de bienvenu.

Le représentant le ministre de la planification du développement à la cérémonie d’ouverture, a relevé que le processus d’élaboration de la prochaine SNDS du Togo est en cours ainsi que le dispositif de suivi-évaluation du Plan National de Développement 2018-2020, sans oublier de saluer le positionnement actuel d’AFRISTAT sur les questions relatives au suivi des ODD et de l’agenda 2063 de l’Union Africaine.

Des solutions devront être trouvées à un certain nombre de problèmes réduisant l’efficacité des SNDS, notamment l’insuffisance des ressources financières et humaines pour leur mise en œuvre, la faible connaissance par les cadres nationaux des notions de base en planification stratégique et gestion axée sur les résultats, des fondamentaux méthodologiques pour l’élaboration des SNDS, a expliqué pour sa part, M. Lawson Fessou Emessan, représentant de la BAD qui a entièrement financé ledit séminaire.

Le bilan/évaluation des SNDS dans les Etats membres d’AFRISTAT, les partages d’expérience sur l’élaboration et la mise en œuvre des SNDS, entre autres, thèmes au centre de ce séminaire, de même que l’adoption, à l’issu des travaux, d’un document cadre de recommandations devant servir d’orientations pour l’amélioration de l’élaboration des prochaines SNDS, devront y contribuer. (AYE/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.