AFRIQUE DU SUD: Les réfugiés victimes de violences demandent l'asile au HCR

0 60

(ASPAMNEWS)- En Afrique du Sud, les réfugiés réclament une relocalisation après la récente vague de violence xénophobes qui a visé les étrangers. Ils étaient une centaine a manifesté mercredi dans la ville au Cap. Ces réfugiés disent ne plus se sentir en sécurité dans le pays.

“Je me suis retrouvé, je ne veux rien dire, 15 ans en Afrique du Sud. Mais j’ai toujours ce sentiment qu’on m’empêche d’aller à l’université. Enfin, je n’en peux plus. C’est mieux que je quitte ce pays. C’est mieux que je parte (pointe du doigt le papier dans sa main). C’est la preuve”, a declaré Mireille Mwaka, réfugiée du Congo.

“Nous voulons faciliter les choses à ces gens en quittant le pays pour aller dans un endroit sûr. Vous pouvez tuer quelqu’un tous les jours, il y aura un jour où d’autres personnes diront que nous sommes fatigués. Nous ne voulons donc pas négocier quoi que ce soit, il n’y a pas de négociations. Nous voulons vraiment quitter ce pays dès que possible, s’il vous plaît”, a rajouté Sylvia Nahimana, une réfugiée du Burundi.

Quitter le pays pour sauver les vies des réfugies avant qu’il ne soit trop tard, tel a été le message répété des manifestants adressé au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés.

Depuis une semaine, ces réfugiés campaient dans les bureaux du HCR et se décrivent comme demandeurs d’asile. (SPM/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.