TOGO : "ils marcheront sur mon corps avant d’arrêter Agbéyomé Kodjo", selon Mgr Kpodzro

0 125

(ASPAMNEWS)- Au cours d’une conférence de presse à Lomé ce mercredi, l’archevêque émérite de Lomé n’a pas du tout apprécié la convocation adressée à Agbéyomé de se présenter ce jour devant une commission de l’Assemblée Nationale.

 Mgr Philippe Fanoko Kpodzro a dit tout le mécontentement qui est le sien d’apprendre que l’Assemblée nationale va lever l’immunité parlementaire de son candidat. A ceux qui viendront arrêter M. Kodjo, le prélat leur dit de se préparer pour lui marcher sur le corps. Il est encore largement revenu sur les incendies des marchés de Lomé et de Kara et a accusé le chef de l’Etat lui-même d’être derrière ces incendies.

« J’ai appris hier soir que notre président élu est convoqué aujourd’hui à l’Assemblée nationale pour qu’on lui enlève l’immunité parlementaire dont il jouit. Cette nouvelle m’a fortement troublé », tels ont été ses premiers mots devant la presse.

Selon lui, les motifs d’accusation sont inventés contre le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD).

« Ce n’est pas lui qu’on doit accuser. S’ils viennent le chercher, ils doivent me prendre en premier lieu. Il ne bougera pas sans moi. Je suis décidé à les affronter, c’est des voleurs. Ils ont volé notre victoire et ils prennent des mesures de couardise pour effrayer les Togolais. Cette politique est terminée. Ils marcheront sur mon cadavre avant de bouger. Ils n’auront même pas cette chance d’avoir mon cadavre. On l’accuse d’avoir exploité de façon abusive les insignes de la nation. Ce n’est pas lui qui l’a fait, c’est moi. En tant que berger, je peux le faire et je suis prêt à donner ma vie  », a-t-il crié.

Sur les incendies des grands marchés de Lomé et de Kara en 2013 et dont les auteurs ne sont pas encore trouvés, le prélat a encore dit des choses graves. Il dit que les informations selon lesquelles c’est le pouvoir qui a brûlé ces marchés, ne vient pas d’Agbéyomé Kodjo mais de lui.

« Je n’ai pas inventé ces informations », a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’il tient ces informations des confessions faites devant lui par le principal ‘accusé’ dans cette affaire. Agbéyomé Kodjo, selon lui, n’a fait qu’exploiter les informations qu’il a données sur les auteurs de ces incendies.

« Le principal accusé m’a dit qu’il a dû mentir, calomnier les gens pour sauver ma peau alors que c’est le chef de l’Etat lui-même et une femme appelée Ingrid qui ont incendié les marchés pour que les femmes appelées Nana Benz n’aient plus d’argent pour soutenir les opposants contre le gouvernement », a-t-il déclaré.

Sur la question de la nomination du Premier, Mgr Kpodzro a persisté et signé que c’est Agbéyomé Kodjo qui est le ‘véritable’ gagnant du scrutin présidentiel du 22 février dernier. Et en sa qualité de ‘président élu’, il peut nommer un Premier ministre. Il dit avoir encouragé et félicité ‘le président élu’ d’avoir nommé Antoine Koffi Nadjombé pour la formation d’un ‘gouvernement de combat’. (GBL/2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.