Conflit israélo-palestinien: réunion du Conseil de sécurité de l’ONU dimanche prochain

0 231

14 mai (ASPAMNEWS)– Le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra dimanche à 14h GMT une réunion virtuelle publique sur le conflit israélo-palestinien, après des tergiversations avec les Etats-Unis qui ont refusé qu’elle se tienne vendredi, ont indiqué jeudi des diplomates.

La session a été demandée par la Tunisie, la Norvège et la Chine. L’émissaire de l’ONU pour le Proche-Orient, le Norvégien Tor Wennesland, ainsi que des représentants d’Israël et des Palestiniens devraient y participer.

Initialement prévue pour ce vendredi

Les Etats-Unis, qui avaient refusé une réunion d’urgence dès vendredi et proposé qu’elle se tienne mardi, « ont été d’accord pour avancer la réunion à dimanche », a précisé un diplomate.

Un peu plus tôt, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, avait assuré devant la presse à Washington que les Etats-Unis étaient « favorables » à ce qu’une réunion ait lieu « en début de semaine prochaine ». »J’espère que cela donnera un peu de temps à la diplomatie pour apporter des résultats et voir si nous obtenons une vraie désescalade », a dit le responsable, qui avait dépêché la veille un émissaire en Israël et dans les Territoires palestiniens.

Couac de communication du côté de l’armée israélienne

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des troupes israéliennes ont cependant pénétré dans la bande de Gaza dans le cadre de l’opération militaire en cours contre le mouvement islamiste palestinien Hamas, selon l’armée israélienne qui a déployé chars et blindés le long de l’enclave palestinienne. Information démentie quelques heures plus tard par l’armée israélienne, évoquant une « erreur de communication en interne ».

Depuis lundi, les Etats-Unis ont accepté deux visioconférences à huis clos et en urgence sur le conflit israélo-palestinien mais refusé deux déclarations communes appelant à un arrêt des hostilités, en les jugeant « contreproductives » à ce stade.

La tenue de réunions virtuelles, pratique courante à l’ONU depuis mars 2020 pour cause de pandémie de Covid-19, requiert un consensus parmi les 15 membres du Conseil de sécurité.

Appel des États-Unis à éviter des victimes civiles à Gaza

La réunion de vendredi avait été demandée par dix membres sur quinze du Conseil (Tunisie, Norvège, Chine, Irlande, Estonie, France, Royaume-Uni, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Niger et Vietnam).

Dans leurs prises de position depuis le début du conflit, les Etats-Unis ont réaffirmé le droit d’Israël à se défendre contre les tirs de roquettes du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, mais aussi appelé à la désescalade. Ils ont également demandé à Israël de faire « tout son possible pour éviter des victimes civiles ». (RTS/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.