BURNINA FASO: l’ex-président Compaoré est arrivé à Ouagadougou

0 345

OUAGADOUGOU, 7 JUILLET (ASPAMNEWS)-L’avion transportant l’ancien président s’est posé en milieu d’après-midi sur la base aérienne à l’aéroport de Ouagadougou. Un hélicoptère est ensuite arrivé pour emmener l’ancien chef de l’État directement dans son pied à terre dans le quartier Ouaga2000.

avait été préparé au millimètre en amont entre la présidence ivoirienne et le régime de transition burkinabè. Cela fait longtemps que des discussions ont lieu entre Ouagadougou et Abidjan pour envisager un retour de Blaise Compaoré dans son pays. Un retour compromis par le putsch de janvier, puis par le procès Sankara et la condamnation de Compaoré à la prison à vie. 

Cela étant dit, la junte a relancé ce dossier de la réconciliation et repris contact avec la Côte d’Ivoire sur le cas Compaoré. Tout s’est d’ailleurs accéléré le week-end dernier. En arrivant à Accra pour le sommet de la Cédéao, Alassane Ouattara reçoit un émissaire de Ouagadougou, le ministre d’État chargé de la Réconciliation, Yéro Boly qui l’informe de la tenue prochaine de cette fameuse rencontre des anciens chefs d’État, dans le cadre d’un processus de réconciliation.  

Ensuite, de nombreux contacts ont été pris ces derniers jours. Alassane Ouattara a dépêché des émissaires dans la capitale burkinabè. Pour le président ivoirien, il fallait s’assurer que Blaise Compaoré, condamné donc à la prison à vie dans le procès Sankara en avril, ne risque rien en foulant le sol de son pays. 

« C’est un acte de réconciliation nationale de grande portée, indique une source à la présidence ivoirienne. Le président Compaoré ne craint rien en rentrant. Toutes les assurances ont été données pour que sa sécurité et sa dignité soient sauves », ajoute-t-elle. 

Un retour au pays qui n’est pas définitif. Selon nos informations, il rentrera dimanche au plus tard à Abidjan.

Un bouillant après-midi à l’aéroport international

« Blaiso! Blaiso! Blaiso! », scandent en choeur une foule de personnes composée de sympathisants de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré, à quelques dizaines de mètres de l’aéroport international de Ouagadougou.

Portant des tee-shirts aux couleurs du  parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), parti de M. Comparé, ces personnes manifestent leur « joie » face au retour annoncé de leur « maître » au bercail après huit années d’exil en Côte d’Ivoire.

« Nous sommes confiants quant à l’idée de l’arrivée de notre président. Nous comptons sur le sens du pardon des Burkinabè, donc nous ne craignons aucune arrestation le concernant », réaction d’un manifestant, brandissant le logo du CDP.

Cette ambiance est surveillée comme du lait sur le feu par des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), qui veillent au grain pour éviter tout débordement. (SPM/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.