BURKINA FASO: Bruits de bottes, les axes stratégiques de la capitale pris d’assaut par les militaires

0 1 967

OUAGADOUGOU, 30 SEPTEMBRE (ASPAMNEWS)-La situation est confuse à Ouagadougou, la capitale. Dans la matinée de ce vendredi 30 septembre 2022, des militaires lourdement armés ont été aperçus dans des axes stratégiques de la capitale burkinabè. Les accès de la télévision nationale, de la primature, sont fortement restreints par des militaires, des coups de feu ont été entendus dans le quartier Ouaga 2000, a constaté Aspamnews.

Des sources parlent de soldats mécontents et de pourparlers en cours pour les calmer. Des gendarmes et des militaires seraient à la manœuvre. Néanmoins, des commerces ont ouvert… Si certaines personnes continuent de vaquer à leurs occupations, d’autres notamment des responsables d’écoles ont décidé de la fermeture de leurs établissements ce 30 septembre. Ordre a été donné à des élèves de rester à la maison.

Ces mouvements interviennent quatre jours après l’attaque d’un convoi de ravitaillement près de Gaskindé dans le nord du pays et dont le bilan provisoire fait état d’une quinzaine de morts et de nombreux dégâts matériels. Le LCL Damiba, qui s’était rendu sur le front dans la journée du 29 septembre pour réconforter les soldats, serait actuellement en lieu sûr.

Les dernières attaques auraient ravivé les tensions au sein de l’armée où certains proches du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana ne cachent pas leur colère face à sa détention depuis plusieurs mois pour tentative de coup d’Etat et détournement de fonds. Sans oublier certaines unités de la gendarmerie qui s’estiment mal équipées pour faire face conséquemment aux attaques terroristes. Nous y reviendrons! (PMK/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.