Bataille de Bakhmout : «des violents combats» en cours pour le contrôle du centre-ville

0 1 859

KIEV, 13 MARS (ASPAMNEWS)-Les affrontements entre les troupes russes et ukrainiennes se durcissent encore dans la ville-clé de l’est du pays. Les Russes attaqueraient depuis plusieurs directions pour avancer vers les quartiers centraux.

L’armée russe resserre son étau. De «violents combats» sont en cours dans le centre de Bakhmout, a affirmé lundi, Oleksandr Syrsky, commandant de troupes terrestres ukrainiennes. Les informations ont été confirmées aussi du côté russe.

Les Russes «attaquent depuis plusieurs directions» pour «avancer vers les quartiers centraux» de cette ville de l’est de l’Ukrainea noté le commandant ukrainien cité par le centre de presse de l’armée. «Plus nous sommes proches du centre-ville, plus durs sont les combats», lui a fait écho Evguéni Prigojine, patron du groupe paramilitaire russe Wagner dont les hommes sont en première ligne des combats pour Bakhmout que l’armée russe tente de prendre depuis l’été aux prix de lourdes pertes.

Le commandant ukrainien, Oleksandr Syrsky a toutefois assuré que ses troupes «infligeaient des pertes significatives à l’ennemi»«Avec le feu d’artillerie, de chars […] toutes les tentatives de s’emparer la ville sont repoussées», a-t-il fait valoir. La ville Bakhmout qui comptait 70 000 habitants avant l’invasion russe lancée en février 2022, est depuis des mois l’épicentre des combats sur le front Est en Ukraine.

Si cette cité en grande partie rasée par les bombardements est devenue un des symboles de la farouche résistance ukrainienne à l’invasion, son importance stratégique est cependant contestée par des experts. Dans ce contexte, certains en Ukraine s’interrogent sur la nécessité pour les forces de Kiev de se battre pour cette ville dont la défense implique de lourdes pertes aussi pour l’armée ukrainienne. Des pertes qui risquent de s’alourdir encore si les troupes russes parviennent à encercler Bakhmout alors qu’elles ont déjà réussi à couper plusieurs routes importantes pour le ravitaillement des soldats ukrainiens.

Bakhmout pourrait tomber «dans les prochains jours», a averti la semaine passée le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. Mais pour le commandement ukrainien, il s’agit de tenir la ville le plus longtemps possible, afin que la Russie y use un maximum d’hommes, d’armements et de munitions et qu’elle se retrouve affaiblie lorsque l’Ukraine lancera sa contre-offensive dans les prochaines semaines. (QPL/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.