KENYA: décès de 109 fidèles d’une église, le pasteur arrêté et accusé de terrorisme

0 1 441

NAIROBI, 2 MAI (ASPAMNEWS)-Alors que 109 adeptes d’une église au Kenya sont morts de faim dans un exercice de jeûne, le pasteur autoproclamé Paul Nthenge Mackenzie, leur dirigeant spirituel, sera accusé de terrorisme pour les décès.

Nthenge Mackenzie a fondé l’église de Good News International en 2003. Les autorités exhument des corps dans la forêt de Shakahola depuis le 23 avril. Elles ont également secouru des fidèles émaciés- ils se cachaient dans des buissons.

Nthenge Mackenzie a été arrêté le 14 avril. Après une brève audience, l’affaire a été renvoyée devant la Haute Cour de Mombasa, la deuxième ville du Kenya, où les suspects feront face à des accusations de terrorisme, a déclaré le procureur Vivian Kambaga. Des proches des victimes étaient présents à l’audience.

« Il y a un tribunal (à Mombasa) qui est reconnu pour traiter les affaires relevant de la loi sur la prévention du terrorisme », a déclaré Kambaga à un magistrat.

Ezekiel Odero, télévangéliste de renom, est également attendu au tribunal de grande instance de Mombasa dans le cadre de la même affaire. Odero pourrait faire face à des accusations de meurtre, d’aide au suicide, d’enlèvement, de radicalisation, de crimes contre l’humanité, de cruauté envers les enfants, de fraude et de blanchiment d’argent.

Odero et Nthenge Mackenzie partagent une «histoire d’investissements commerciaux». Cela comprend une chaîne de télévision utilisée pour diffuser des messages radicalisés parmi les partisans.  À la suite de ces horribles incidents, le président kényan William Ruto s’est engagé à intervenir dans les mouvements religieux du pays qui abrite environ 4 000 églises. (PMH/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.