CISJORDANIE: trois Palestiniens tués suite à une violente bataille à Jénine

0 1 914

RAMALLAH, 19 JUIN (ASPAMNEWS)-Trois Palestiniens ont été tués et une trentaine blessés lundi lors d’un raid militaire israélien à Jénine ayant provoqué d’intenses affrontements dans cette ville du nord de la Cisjordanie occupée où des missiles ont été tirés par un hélicoptère israélien.

Trois Palestiniens ont été tués et une trentaine blessés lundi 19 juin lors d’un raid militaire israélien à Jénine. Cette incursion a provoqué d’intenses affrontements dans cette ville du nord de la Cisjordanie occupée.

L’opération israélienne est toujours en cours à 10h45 (07h45 GMT) dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine, selon un photographe sur place. Habitué du terrain, ce photographe a décrit des heurts d’une intensité rare et a dit avoir vu un hélicoptère tirer deux missiles, ce qui n’était pas arrivé depuis des années.

L’armée israélienne a dit mener une opération visant à arrêter des « suspects recherchés », durant laquelle « un échange de tirs très intense » a eu lieu entre les forces israéliennes et des hommes armés. « Des hélicoptères de l’armée ont ouvert le feu vers des hommes armés afin d’aider à l’extraction de soldats », indique un communiqué militaire.

Selon une source au sein des renseignements palestiniens, c’est la première fois qu’un hélicoptère a recours à des missiles sur Jénine depuis la fin de la Seconde Intifada (soulèvement palestinien), en 2022. L’armée israélienne a indiqué qu’un véhicule militaire avait été endommagé par l’un des nombreux engins explosifs lancés en direction de ses soldats. Ces derniers « ont répondu à balles réelles », a ajouté l’armée.

Selon nos sources, l’armée israélienne s’est heurtée à une forte résistance à tel point qu’une jeep et plusieurs soldats se sont retrouvés en difficulté sous un feu nourri. Ahmed Saqer, 15 ans, Khaled Assassa, 21 ans et Qassam Abou Saria, 29 ans, ont été tués lors du raid, a indiqué le ministère de la Santé palestinien, précisant que 31 personnes avaient également été blessées, la plupart touchées par des balles réelles.

Bastion de groupes armés palestiniens, le nord de la Cisjordanie est le théâtre d’affrontements souvent meurtriers entre des Palestiniens et les forces israéliennes qui y mènent des incursions fréquentes. En mars, quatre Palestiniens, dont un adolescent et des combattants, avaient été tués lors d’une autre incursion israélienne dans cette zone palestinienne dite autonome en vertu des accords israélo-palestiniens d’Oslo (1993).

Violents affrontements réguliers

Bastion de groupes armés palestiniens, le nord de la Cisjordanie est le théâtre d’affrontements souvent meurtriers entre des Palestiniens et les forces israéliennes qui y mènent des incursions fréquentes.

En mars,quatre Palestiniens, dont un adolescent et des combattants, avaient été tués lors d’une autre incursion israélienne dans cette zone palestinienne dite autonome en vertu des accords israélo-palestiniens d’Oslo (1993).

Le gouverneur adjoint de la province de Jénine, Kamal Abou Al Roub, a indiqué que l’armée israélienne était entrée dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine vers 3 heures lundi. « Nous sommes au milieu d’une bataille globale sur tous les fronts qui requiert l’unité de notre peuple face à cette agression », a réagi le ministre palestinien des affaires civiles Hussein Al Cheikh, sur les réseaux sociaux.

Depuis le début de l’année, au moins 162 Palestiniens, 21 Israéliens, un Ukrainien et un Italien ont été tués dans des violences liées au conflit israélo-palestinien, selon un décompte établi à partir de sources officielles israéliennes et palestiniennes.

Ces statistiques incluent, côté palestinien, des combattants et des civils parmi lesquels des mineurs, et côté israélien, en majorité des civils parmi lesquels des mineurs, et trois membres de la minorité arabe. (SPM/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.