MAROC: reconnaissance par Israël de la marocanité du Sahara

0 2 616

RABAT, 18 JUILLET (ASPAMNEWS)– Israël a décidé de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. «Par cette lettre, le Premier ministre israélien a porté à la Très Haute Attention de Sa Majesté le Roi (Mohammed VI) la décision de l’Etat d’Israël de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental», a annoncé le cabinet royal à Rabat dans un communiqué.

L’annonce était attendue. Elle est désormais officielle et a fait l’objet d’une lettre adressée ce lundi 17 juillet par le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, au roi Mohammed VI. Ce qu’on y lit: la décision de l’Etat d’Israël de «reconnaître la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental». Cette position sera, précise la même source, «reflétée dans tous les actes et les documents pertinents du Gouvernement israélien» et sera «transmise aux Nations Unies, aux organisations régionales et internationales dont Israël est membre, ainsi qu’à tous les pays avec lesquels Israël entretient des relations diplomatiques». Mieux, l’Etat d’Israël examine positivement «l’ouverture d’un Consulat dans la ville de Dakhla».

Dans sa missive, le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, a informé le souverain qu’Israël examinait positivement «l’ouverture d’un consulat dans la ville de Dakhla», située dans la partie du Sahara occidental contrôlée par le royaume. Ancienne colonie espagnole, le territoire est contrôlé en majeure partie par le Maroc mais revendiqué par les indépendantistes sahraouis du Front Polisario, soutenus par l’Algérie.

Cette décision s’inscrit dans la suite logique d’une dynamique de fond en faveur de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud et vient consolider les soutiens exprimés en faveur de la marocanité du Sahara aux Etats-Unis, en Europe et dans le reste du monde.

Le «shift», faut-il le rappeler, est enclenché depuis plusieurs années grâce à la dynamique très favorable créée par la vision et l’impulsion du roi Mohammed VI. Un de ses moments marquants restera la reconnaissance américaine de l’intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté sur son Sahara. Une décision annoncée le 10 décembre 2020 par l’ancien président Donald Trump et qui ne s’est jamais démentie depuis, malgré le changement d’administration aux Etats-Unis.

La reconnaissance par Israël de la marocanité du Sahara atlantique est loin d’être un acte symbolique. Il s’agit d’une décision majeure qui va conforter l’administration américaine, premier pays occidental à reconnaître la marocanité du Sahara.

Elle va aussi encourager les puissants groupements de lobbying juif dans le monde, particulièrement aux Etats-Unis, à défendre avec davantage de détermination l’intégrité territoriale du Maroc. Tout comme elle ne manquera pas de faciliter et d’encourager les investissements israéliens et ceux de bien d’autres pays dans les provinces du Sud, l’enjeu principal pour le Royaume dans cette région étant le développement.

A Jérusalem, le bureau de Benyamin Nétanyahou a précisé qu’«Israël confirme les détails contenus dans l’annonce» des autorités du Maroc. Le Maroc et Israël ont normalisé leurs relations diplomatiques en décembre 2020 dans le cadre des accords d’Abraham, un processus entre Israël et plusieurs pays arabes, soutenu par Washington. En contrepartie, Rabat avait obtenu de Washington la reconnaissance de la «souveraineté marocaine» sur le Sahara occidental. (OKL/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.