CÔTE D’IVOIRE/RÉGIONALES: Bédié et Gbagbo en rang dispersés mais liste commune dans certaines localités

0 4 634

ABIDJAN, 21 JUILLET (ASPAMNEWS)-Après des jours de négociation entre le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire en vue d’une alliance pour les élections régionales et municipales couplées du 2 septembre 2023, les deux formations politiques sont parvenues à des accords. Mais les deux leaders de l’opposition Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo n’ont aussi pu trouver un accord dans quatre régions afin d’avoir une liste commune Pdci-Rda – Ppa-CI, en vue de participer aux élections régionales du 2 septembre 2023.

En effet, dans une alliance, qu’ils ont scellée et qui devrait certainement donner des nuits blanches au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et le progrès (RHDP, pouvoir), le mythique PDCI de l’inoxydable Henri Konan Bédié et le PPA-CI tout juste sorti du berceau, dont le géniteur n’est autre que le client «blanchi» de la Cour pénale internationale, Laurent Gbagbo.

Les deux partis politiques se sont partagés les zones électorales, chacun devant s’effacer pour le candidat le mieux placé de l’union. Dans bien des communes et régions, tout va bien. Cependant, ailleurs la division a mis fin à ce mariage qui était trop beau pour ne pas connaître de couacs conjugaux!

L’alliance faisait miroiter 158 municipalités sur 201, aux opposants, soit 133 candidats comme têtes de liste pour le PCDI-RDA contre 25 pour le PPA-CI. Il en est de même pour les régionales où les deux partis se sont entendus sur 24 des 29 régions. Problème, les deux conjoints se divisent sur les cinq régions du Guémon, du Sud-Comoé, de l’Agneby-Tiassa, du Loh-Djiboua et du Goh.

Mais la grosse pomme de discorde qui amènera les deux tourtereaux occasionnels à ne pas regarder dans la même direction comme le veut la vertu pilier de l’amour, c’est le district d’Abidjan où le PDCI et le PPA-CI feront, visiblement, chambre à part. Là, se sentant probablement plus apte à s’imposer à «Yop» ou «Poy» ou plus simplement Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan, le PDCI n’est plus pour la communauté des biens et décide donc d’y aller en solo.

Une division qui pourrait porter un coup aux ambitions de ces partis de l’opposition dont l’entente était regardée d’un mauvais œil par le RHDP. Le propre du pouvoir, et de tout maître d’ailleurs, étant de diviser pour régner, est-ce possible que derrière ce déchirement se trouve la main invisible d’Alassane Ouattara?

Peut-être oui! Sauf que, c’est connu, le propre des opposants, est de n’être d’accord que sur leurs désaccords. Et personne ne pourrait en vouloir au RHDP de boire son petit lait et de tirer profit de la division du couple PDCI-PPA-CI. A l’heure du bilan, s’ils sont défaits et nul ne pouvant se prévaloir de ses propres turpitudes, les deux partis ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes.

Sauf donc nouveau rebondissement, sport dans lequel les politiciens sont passés maîtres, l’opposition ivoirienne, ira, une fois de plus, divisée à des élections locales, qui, pourtant, avec les législatives, constituent l’étape la plus importante dans la course au pouvoir. La proximité avec les populations demeurant le meilleur moyen d’accéder aux affaires.

Abidjan abritant les principales communes, ces querelles de foyer, à peine le mariage consommé, porteront inévitablement préjudice à l’alliance PDCI-PPA-CI. En tout cas, cet «amour» qui ne va pas jusqu’au «tombeau» mais «finit» aux portes d’Abidjan, confirme la coutume chez les politiciens africains de ne privilégier que l’intérêt personnel et très égoïste. Comme l’a dit l’autre, chacun préfère être tête de rat plutôt que queue de lion.

Le parti de Laurent Gbagbo présentera donc une liste exclusivement composée de membres du Ppa-CI dans les régions du Sud-Comoé, Guemon, de l’Indénié-Djuablin et du Lôh-Djiboua.

Selon la liste des candidats désignés pour l’alliance Pdci – Ppa-CI dévoilée, après plusieurs semaines de négociations, les deux partis sont parvenus à un consensus dans 25 régions. Il s’agit des régions de l’Agnéby-Tiassa, du Bélier, Bafing, Béré, Cavally, Folon, Gbêkê, Gboklè, Gôh, Gontougo, des Grands-Ponts, Hambol, Haut-Sassndra, Iffou, Kabadougou, La Mé, Marahoué, Moronou, Nawa, N’ZI, Poro, San-Pedro, Tchologo, Tonkpi et Worodougou.

Les candidats du Pdci-Rda seront tête de liste dans les régions du Bafing, Bélier, Béré, Folon, de Gbêkê, des Grands-Ponts, du Hambol, Haut-Sassandra, de l’Iffou, du Kabadougou, de la Marahoué, du Moronou, de la Nawa, du N’ZI, de San Pedro, du Tchologo et Worodougou.

Le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire sera tête de liste dans sept régions. A savoir le Tonpki, le Poro, La Mé, le Gôh, le Gboklè, le Cavally et l’Agnéby-Tiassa.

Rappelons que la période de dépôt des dossiers de candidature pour les élections régionales et municipales couplées du 2 septembre 2023 a pris fin le mercredi 19 juillet 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.