RDC/PRESIDENTIELLE: De « dieu m’a envoyé pour vous sauver » au « je suis votre protecteur », les candidats ne manquent pas d’arguments

0 1 277

KINSHASA, 28 NOVEMBRE (ASPAMNEWS)- La campagne présidentielle bat sont plein au Congo démocratique. L’union de l’opposition à volé en éclat et les candidats ne manquent pas d’arguments et d’ingéniosité pour gagner le cœur des électeurs et s’asseoir sur le fauteuil présidentiel.

Dans le cadre de sa campagne électorale, Moïse Katumbi, indique qu’il est l’envoyé de Dieu pour libérer le peuple congolais et la République démocratique du Congo du sous développement. Il l’a déclaré ce lundi 27 novembre 2023 devant une foule venue l’écouter à la place de l’Indépendance à Bukavu (Sud-Kivu).

« Dieu m’a envoyé pour libérer le peuple congolais du sous-développement et de la misère. Je suis chrétien. Je ne suis pas comme ce candidat aux fausses promesses (Felix Tshisekedi, ndlr). Nous allons construire des routes, des écoles, des universités avec des bourses aux étudiants, des hôpitaux et des stades », a-t-il déclaré.

« Nous allons mettre fin à l’insécurité au Sud-Kivu, Nord-Kivu et Ituri. Un Président ou une autorité ne doit pas pleurnicher. Nous allons frapper tous les rebelles dont le M23 qui nous insécurise. Nous allons donner à l’armée tous les moyens avec des forces aériennes semblables à celles des américains« , a-t-il déclaré.

Félix Tshisekedi, candidat numero 20 à l’élection présidentielle du 20 décembre, se présente comme un nationaliste et le protecteur du peuple congolais, déterminé à assurer l’intégrité territoriale contre les ennemis du Congo. Il a réitéré son élan de patriotisme ce lundi 27 novembre 2023 à Boende, dans la province de la Tshuapa, lors d’un meeting dans le cadre de sa campagne électorale.

Il a promis de tout mettre en œuvre pour anéantir tous les ennemis qui menacent la stabilité du pays.

« Je vous dis ceci : je suis votre protecteur. Si vous m’aidez à obtenir un deuxième mandat, aucun mal ne pourra vous atteindre. Nous allons affaiblir notre ennemi, tout comme nous le faisons déjà à travers notre armée qui monte en puissance et gagne du terrain dans l’Est du pays. Ce travail va se poursuivre », a-t-il déclaré.

Il a encouragé les jeunes de Boende, animés par le patriotisme, à ne pas hésiter à intégrer l’armée.

« J’encourage les jeunes, hommes et femmes, à ne pas avoir peur de défendre notre pays. Si vous souhaitez vous engager dans l’armée, sachez que nous prenons bien soin de nos soldats. Nous avons augmenté leurs salaires, et nous continuerons à le faire. Nous disposons aujourd’hui d’une loi de programmation militaire qui nous permet d’améliorer les conditions de vie de nos militaires. Nous avons besoin de vous, jeunes, hommes et femmes, pour rejoindre massivement l’armée et la police », a affirmé le président de la République. 

F. Tshisekedi n’a pas manqué de critiquer ses adversaires à l’élection présidentielle, affirmant que certains sont en collusion avec le président rwandais, Paul Kagame.

« Pendant notre mandat, nous avons empêché nos ennemis de piller nos richesses, car ils cherchent à en profiter à leur guise. Maintenant, ils tentent d’installer leurs candidats au pouvoir. Comment les reconnaître ? Lorsqu’ils se présenteront devant vous, posez-leur la question de savoir qui est l’agresseur qui tue nos frères de l’Est du pays ? Vous constaterez par vous-même que ces candidats seront incapables de citer le nom de l’agresseur de notre pays. Son nom est Kagame. Ces candidats ne peuvent pas le mentionner parce qu’ils sont ses marionnettes. Kagame les soutient pour qu’ils continuent à maltraiter les Congolais », a-t-il dénoncé. 

À Boende, le candidat numéro 20 au scrutin présidentiel a appelé la population à la vigilance et à ne pas voter pour les candidats qui sont de mèche avec ceux qui déstabilisent la RDC. (DBM/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.