CÔTE D’IVOIRE/CAN 2023: l’entraîneur Gasset se méfie, Patrice Motsepe veut éviter « la tragédie d’Olembe »

0 2 734

ABIDJAN, 12 JANVIER (ASPAMNEWS)-En conférence de presse ce vendredi, le président de la Confédération Africaine de Football, dans ses propos reste attaché à l’aspect sécuritaire de la compétition, tout en rassurant tout le monde. Pendant ce temps, l’entraîneur des Eléphants de la Côte d’Ivoire, Jean-Louis Gasset, reste énormément méfiant sur le match d’ouverture contre la Guinée-Bissau.

En effet, un incendie a conduit à la mort de huit personnes et au moins 38 blessés, dont 7 en état grave, lors de la CAN précédente au Cameroun. Cet événement malheureux est survenu au Stade d’Olembe juste avant le huitième de finale qui a opposé le Cameroun aux Comores. Et, pour le président de la confédération africaine de football, la sécurité de la compétition reste primordiale.

« La tragédie d’Olembe, il y a deux ans, aurait pu être évitée », a d’abord déclaré Patrice Motsepe. Le président de la Confédération Africaine de Football s’est assuré qu’un tel événement malheureux ne survienne en Côte d’Ivoire, comme il l’a fait savoir en conférence de presse ce vendredi à Treichville.

« Je me suis entretenu avec le président ivoirien Alassane Ouattara et j’ai reçu des informations selon lesquelles 15 000 forces de police seront utilisées pour garantir la sécurité. Je suis satisfait des mesures prises par le pays », a ajouté le dirigeant sud-africain de la CAF.

Jean-Louis Gasset, est déjà lui dans son match de demain. Avec l’avantage d’évoluer devant son public, la Côte d’Ivoire fait logiquement partie des favoris de cette CAN 2023. Mais pour aller loin dans la compétition, il faudra déjà réussir une bonne entrée en lice face au Djurtus de la Guinée-Bissau. Une équipe Bissau-guinéenne capable de créer la surprise. Et ça, Jean-Louis Gasset en a conscience. « C’est une équipe qui a battu le Nigeria en poules (lors des éliminatoires) », a d’abord lancé le sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

« On vient de regarder leurs derniers matchs. Ils ont un joueur comme Mama Baldé, qui était à Troyes et actuellement à Lyon. Ils ont également des joueurs extérieurs rapide… C’est une équipe qui aime subir et contrer. Ils sont très dangereux dans les contres », a-t-il poursuivi. Il est donc clair que Gasset craint cette équipe bissau-guinéenne. Mais loin de se laisser surprendre, le technicien français laisse croire qu’il a la clé de cette rencontre.

« Un match reste un match. Il n’y a plus de petites équipes. Si on gagne le match par un score fleuve, ça veut dire qu’on a bien fait. Notre principe c’est de bien débuter en respectant notre consigne. Il faut dominer notre sujet et finir nos actions tout en étant bon techniquement », a-t-il ajouté avant de retrouver la Guinée-Bissau samedi à 20h GMT, au Stade Alassane Ouattara d’Ebimpe.

La conférence de presse a offert des éclaircissements sur la stratégie et la vision de Gasset pour l’équipe, tout en suscitant l’anticipation parmi les fans à l’approche de ce rendez-vous majeur du footbal africain. La Côte d’Ivoire entamera donc la compétition avec des ajustements tactiques, visant à compenser l’absence temporaire de deux de ses joueurs clés. La flexibilité et l’adaptabilité de l’équipe seront mises à l’épreuve dès le début de cette aventure africaine passionnante. (SMP/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.