TOGO-ELECTIONS LEGISLATIVES ET REGIONALES: prorogation de la date de clôture, baisse de la caution et les journalistes outillés

0 1 853

LOME, 26 FEVRIER (ASPAMNEWS)- Pendant que les hommes de médias sont embarqués dans la dynamique pour un traitement équitable et professionnel des prochaines joutes électorales, notamment les législatives et régionales, la date pour la tenue de ces élections est repoussée et la caution diminuée. Selon une nouvelle décision du gouvernement, l’élection aura lieu le 20 avril 2024.

Concernant les cautions, elles sont revues à la baisse. Les nouvelles cautions revues à la baisse et fixées comme suit: 300.000 Fcfa pour les législatives 150.000 Fcfa pour les régionales (les candidats de sexe féminin payent la moitié de ces frais).

Conformément au décret du 24 février 2024 fixant la date des élections des députés et des conseillers régionaux au 20 avril 2024, la date de clôture de dépôt des dossiers de candidature ,initialement fixée au mercredi 28 février 2024, est prorogée au mercredi 6 mars 2024 à minuit », rapporte le communiqué.

« La date des élections législatives et régionales est fixée au samedi 20 avril 2024. Le corps électoral est convoqué le samedi 20 avril 2024 pour les élections législatives et régionales. Les bureaux de vote sont ouverts de 07 heures 00 min à 16 heures 00 sur toute l’étendue du territoire national », a indiqué le gouvernement.

La  Commission électorale nationale indépendante (CENI), samedi 24 février a aussi débattu avec les hommes des médias sur le thème « Ethique et déontologie des médias en période électorale ».

« Consciente du rôle des médias, dans la réussite de sa mission, et au regard de son chronogramme d’activités, il était opportun, pour notre institution, d’interagir avec les responsables et professionnels des médias, à travers des communications qui seront délivrées par des personnes ressources reconnues pour leurs expériences et leur dextérité », a indiqué au début des travaux Dago Yabre, le Président de la CENI.

Les participants à l’atelier, les responsables de médias provenant des régions Maritime et des Plateaux pour la plupart, ont été abondamment outillés à jouer au mieux cette partition attendue d’eux, entre autres communications portant sur les élections régionales et les perspectives ; la sécurisation des élections ; la CENI, historique, rôle, prérogatives, enjeux et défis, etc., notamment sur le thème central par Badjibassa Babaka, rapporteur de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC).

Sur fond de rappel des règles déontologiques et éthiques et sur la base des expériences de terrain en périodes électorales, le consultant en communication a axé sa présentation autour de quatre points : mission du journaliste en période électorale, traitement de l’information, comportement du journaliste, journaliste, média et lutte contre la violence électorale.

Ne relayer que des informations vérifiées, accompagner les candidats et leur donner équitablement la parole, se méfier des informations de réseaux sociaux, éviter de jouer les militants et/ou sympathisants des partis ou de relayer les discours de haine ou informations pouvant créer des troubles, contribuer à la promotion de la paix, voilà autant de conseils qu’il a donnés aux journalistes. « Les élections sont des périodes délicates. Nous devons y adapter nos comportements », les a-t-il exhortés. ( NPF/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.