RUSSIE: une dizaine de morts suite à une attaque terroriste au Daguestan

0 1 364

MOSCOU, 24 juin (ASPAMNEWS)-Des églises orthodoxes et deux synagogues ont été la cible d’hommes armés dimanche dans le Caucase russe. Au moins quatre civils dont un prêtre et 15 policiers ont été tués, ont annoncé les autorités ce lundi 24 juin, qui ne connaissent pas encore les motivations des assaillants.

Après celle du Crocus City Hall, de nouvelles attaques terroristes endeuillent la Russie. Des hommes armés ont pris pour cible des églises orthodoxes et deux synagogues dans le Caucase russe, dimanche. Les autorités ont annoncé ce lundi 24 juin au matin que l’opération antiterroriste était terminée, après la mort d’au moins une dizaine de personnes : quatre civils, dont un prêtre, et 15 policiers.

Les attentats ont eu lieu dans la capitale de la république russe du Daguestan, Makhatchkala, et la ville côtière de Derbent. Aucun élément ne permet de connaître les motivations ou les identités des auteurs de ces attaques, qui semblent coordonnées.

Le Comité d’enquête russe a déclaré avoir ouvert une investigation criminelle sur des «actes terroristes», sans plus de détails. Au cours de l’opération antiterroriste qui s’est terminée lundi matin, «cinq personnes» ont été «liquidées. Leur identité a été établie», ont ajouté les autorités, sans préciser si des assaillants étaient toujours en fuite ou non.

«Déstabiliser la société»

Le dirigeant du Daguestan, Sergueï Melikov, a précisé dimanche que «des inconnus avaient essayé de déstabiliser la société». «Nous savons qui est derrière ces attaques terroristes et quel objectif ils poursuivent», a-t-il ajouté, sans préciser qui était dans le viseur mais en faisant allusion à la guerre en Ukraine. 

«Nous devons comprendre que la guerre arrive dans nos maisons aussi. Nous le sentions, mais aujourd’hui nous l’affrontons», a-t-il dit. Les autorités vont tenter de retrouver «tous les membres de ces cellules dormantes qui ont préparé (les attaques) et qui ont été préparés, y compris à l’étranger», a-t-il poursuivi.

Le patriarche Kirill, chef de l’Eglise orthodoxe russe et fervent soutien du Kremlin, a assuré que l’«ennemi» cherchait à détruire «la paix inter-religieuse» en Russie. Son but est de «planter les graines de la haine», a-t-il dénoncé, sans nommer de responsables.

Trois jours de deuil ont été décrétés au Daguestan, de lundi à mercredi, a fait savoir l’administration locale. Cette région russe à majorité musulmane est voisine de la Tchétchénie et proche de la Géorgie et de l’Azerbaïdjan. Des opérations antiterroristes y sont régulièrement menées par les autorités russes.

Emeute à l’aéroport

En octobre, des émeutes hostiles à Israël avaient éclaté dans l’aéroport de Makhatchkala. Une foule d’hommes avait envahi son tarmac, au moment de l’atterrissage d’un avion en provenance d’Israël, peu après le début de la guerre avec le mouvement islamiste palestinien du Hamas.

La Russie a été visée à de multiples reprises par des attentats revendiqués par l’organisation jihadiste Etat islamique, comme en mars, lorsqu’une attaque au Crocus City Hall, une salle de concert de la banlieue de Moscou, a tué plus de 140 personnes. Près de 4 500 Russes, notamment originaires du Caucase, ont combattu aux côtés de l’EI en Irak et en Syrie, selon des chiffres officiels. (SHL/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.