RDC: des dizaines de milliers de déplacés après la progression des rebelles dans le Nord-Kivu

0 1 864

KINSHASA, 4 JUILLET (ASPAMNEWS)- Les rebelles du M23, soutenus par le Rwanda, continuent leur progression dans la province du Nord-Kivu. Après avoir pris vendredi 28 juin la ville de Kanyabayonga, à 150 kilomètres au nord de Goma, les rebelles continuent d’avancer vers le nord sur cet axe routier qui mène à Butembo, l’autre grande ville de la province.

Selon le coordonnateur humanitaire de l’ONU en RDC, Bruno Lemarquis, de manière plus générale, il y a quelques semaines le cap des 7 millions de personnes déplacées internes en RDC ont été recensé . « C’est le deuxième pays au monde pour le nombre de personnes déplacées internes après le Soudan. C’est vraiment un chiffre affolant. Les besoins humanitaires sont en conséquence gigantesques et continuent à chaque fois de s’agrandir. », a-t-il ajouté.

La ligne de front entre le M23, soutenu par le Rwanda, et l’armée congolaise – appuyée par les groupes armés locaux se trouve désormais à une vingtaine de kilomètres plus au nord, entre les villages de Kasehe et Matembe, selon plusieurs sources. Les rebelles semblent vouloir remonter cet axe routier qui mène vers l’importante ville commerciale de Butembo, au nord de la province. Cette progression provoque des dizaines de milliers de déplacés.

La commune de Lubero qui se trouve sur cet axe routier a vu sa population doubler en quelques jours, avec un afflux de civils fuyant l’avancée des rebelles. La population est inquiète, confie un membre de la société civile. Les déplacés campent sous des bâches dans Lubero centre et quémandent de quoi manger auprès des habitants de la ville. Il n’y a ni ONG ni d’assistance, déplore-t-il.

Il craint également les pillages. À Kanyabayongo, les rebelles sont accusés d’avoir pillé le centre de santé, emportant médicaments, matériels informatiques et matelas. (FTN/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.