TOGO-PRÉSIDENTIELLE: Agbéyomé Kodjo, candidat à la présidentielle de 2020 veut « sortir le Togo du chaos »

0 80

(ASPAMNEWS)- L’ancien Premier ministre, Agbéyomé Kodjo, a été investi samedi dernier candidat à la présidentielle de 2020 par son parti MPDD. Et, il a présenté son plan stratégique pour « sortir le Togo du chaos ».

Le député à la 6eme législature Agbéyomé reste toujours convaincu qu’en rassemblant toutes les forces démocratiques, et avec un leadership pragmatique, il est possible de réaliser l’alternance tant souhaitée par la majorité des Togolais.
Pendant que d’autres candidats promettent trois (3) repas par jour aux Togolais, Agbéyomé, lui, mise sur les conditions devant garantir un apaisement national. Il trouve impérieux qu’il faut libérer tous les détenus politiques dont Kpatcha Gnassingbé.
L’homme politique laisse entendre qu’au lendemain de sa victoire à la présidentielle, il fera adopter une « nouvelle Constitution » à même de rassembler tous les Togolais. Il compte également mettre en place des Institutions fortes « que personne ne pourra manipuler ni subjuguer ».
Le président du MPDD qui se croit « l’homme de la situation », promet qu’il mettra en place une diplomatie qui protégera l’indépendance nationale. Il envisage signer des traités et conventions dans l’intérêt du pays.
« L’appartenance aux organisations internationales telles que la CEDEAO, l’UEMOA, l’ONU ou la Francophonie permettra de préserver les intérêts du Togo », a-t-il noté.
Le candidat Agbéyomé Kodjo promet aussi de régulariser la situation des corps habillés du pays. Aux journalistes, il envisage d’augmenter la dotation du budget des médias et bâtir une maison des médias « digne de la maison du 4em pouvoir ».
Au passage, l’ancien président de l’Assemblée nationale compte également revaloriser le SMIG. Il prévoit installer des bornes wifi gratuites dans les lieux publics et dans toutes les agglomérations du pays.
Toutefois, notons que la candidature de Dr Agbéyomé Kodjo est à titre « conservatoire ». L’homme n’abandonne pas son désir de voir l’opposition togolaise réunie derrière un seul candidat pour affronter le régime RPT-UNIR en 2020.
Le « vieillard » dit qu’il est prêt à renoncer à sa candidature quand le besoin de la candidature unique de l’opposition se fera sentir. (ICL/2019)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.