UKRAINE: plus de 1200 corps découverts dans la région de Kiev

0 1 185

KIEV, 10 AVRIL (ASPAMNEWS)- Plus d’un millier de corps ont été découverts dans la région de Kiev, en partie occupée pendant plusieurs semaines par les forces russes. « A ce jour, nous avons 1.222 personnes tuées seulement pour la région de Kiev », a fait savoir la procureure générale d’Ukraine, Iryna Venediktova.

Petit village de 800 âmes à l’ouest de Kharkiv, Andriivka a été le théâtre de combats d’artilleries lourdes entre Russes et Ukrainiens au cours des derniers jours. Toutes les maisons, sans exception, ont été détruites. Maintenant que le village a été repris, l’armée ukrainienne procède au nettoyage de la zone.

L’aéroport de Dnipro, grande ville de l’est de l’Ukraine, a été de nouveau bombardé par les Russes. « Il n’en reste plus rien. L’aéroport lui-même et les infrastructures à proximité ont été détruits. Et les missiles continuent de voler », a écrit ce dimanche sur la messagerie Telegram Valentin Reznitchenko, le gouverneur régional. « On est en train de déterminer le nombre de victimes », a-t-il ajouté. L’aéroport de Dnipro avait déjà été touché le 15 mars par un bombardement russe.

La justice ukrainienne affirme avoir identifié 500 criminels de guerre russes à ce stade. Quelque 5.600 cas présumés de crimes de guerre ont été recensés par les autorités. Le massacre de la gare Kramatorsk (est) dans laquelle 52 civils, dont cinq enfants, ont été tués dans une frappe attribuée à un missile russe y figure notamment.

Plus de 4,5 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l’invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine le 24 février, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR). Le HCR recensait exactement 4.503.954 réfugiés ukrainiens ce dimanche. Ce sont 62.291 de plus que lors du précédent pointage samedi. L’Europe n’a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale.

L’évacuation de la population se poursuit dans l’est de l’Ukraine, cible prioritaire de Moscou. 4.532 civils ont pu être évacués, a annoncé ce dimanche la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. La majorité ont quitté la région de Zaporijjia, a-t-elle ajouté, précisant que près de 200 personnes ont pu quitter la ville portuaire assiégée de Marioupol (sud). Et plus d’un millier ont fui Melitopol, Lysychansk, Severodonetsk, Roubijne, Kreminna et Popasna dans la région de Lougansk (SPM/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.