TCHAD: au moins 30 morts dans des manifestations

0 2 909

N’DJAMENA, 20 OCTOBRE (ASPAMNEWS)– Le gouvernement a confirmé ce 20 octobre la mort d’au moins 30 personnes dont 10 agents des forces de l’ordre, ainsi que plusieurs blessés, au cours des manifestations qui secouent le pays.

30 morts, parmi lesquels il y a une dizaine des forces de défense et de sécurité et plusieurs blessés. Les manifestants ont attaqué les édifices publics, entre autres le Gouvernorat, le Commissariat de sécurité publique (CSP 9) dans le 9ème arrondissement. le siège du l’UNDR, parti de l’actuel Premier ministre de transition est saccagé, ou encore le siège du parti RNDT le Réveil de l’ancien premier ministre a été également vandalisé. Ainsi que le domicile du président du Conseille national de transition (CNT). Les manifestants utilisent l’arme blanche, les gourdins ou encore les cailloux.

Le Président de la Commission de l’Union Africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat a condamné ce jour jeudi 20 octobre à travers un tweet les violences à la suite des manifestations au Tchad.

« JE CONDAMNE FERMEMENT LA REPRESSION DES MANIFESTATIONS AYANT ENTRAINÉ MORT D’HOMMES AU #TCHAD. J’APPELLE LES PARTIES AU RESPECT DES VIES HUMAINES ET DES BIENS ET À PRIVILEGIER LES VOIES PACIFIQUES POUR SURMONTER LA CRISE. », a-t-il déclaré.

Rappelons que les manifestations qui ont été interdites, « se sont transformées en insurrection », selon Aziz Mahamat Saleh, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement. (AWT/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.