séisme de magnitude 7,8: plus de 600 morts en Turquie et Syrie

0 1 507

6 FÉVRIER (ASPAMNEWS)-Plus de 600 personnes ont été tuées après un violent séisme qui a frappé la Turquie et la Syrie, ce lundi 6 février 2023, à l’aube, selon les derniers chiffres officiels communiqués par les deux pays.

Le séisme violent de magnitude 7,8, a causé la mort d’au moins 284 personnes en Turquie où se situe l’épicentre et fait 386 personnes tuées dans le Nord de la Syrie.

Selon les derniers bilans livrés par les secouristes, le violent tremblement de terre a fait aussi près de 1 000 blessés.

«Le séisme a provoqué des scènes de panique dans le nord de la Syrie où les habitants se sont rués dehors, à pied ou en voiture, malgré les pluies torrentielles, ainsi qu’au Liban voisin où les secousses ont été fortement ressenties», selon les journaux.

Ce séisme est le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999, qui avait causé la mort de 17.000 personnes, dont un millier à Istanbul. 28 personnes ont été tuées dans la province d’Adiyaman, a annoncé lundi son gouverneur, faisant état d’une centaine de bâtiments effondrés. Au moins 23 personnes ont été tuées et 420 autres blessées dans la province de Malatya, a annoncé son gouverneur à la chaîne publique TRT.

Le gouverneur de Sanliurfa a lui fait état de 18 morts et de 30 blessés dans sa province. Au moins six autres ont été tuées dans la province de Diyarbakir, a indiqué son gouverneur. « Nous entendons des voix ici et là-bas. Nous pensons que peut-être 200 personnes se trouvent sous les décombres », a déclaré un secouriste dépêché devant un immeuble détruit de Diyarbakir, selon des images diffusées sur la chaîne NTV.

Selon l’Afad, le séisme survenu dans la nuit était d’une magnitude de 7,4 et d’une profondeur de 7 km. Les secousses, ressenties dans tout le sud-est du pays, ont également été ressenties au Liban et à Chypre, selon nos sources. Des bâtiments ont été détruits dans de nombreuses villes du sud-est du pays, selon les images diffusées par les médias turcs, laissant redouter un bilan beaucoup plus lourd. Un journaliste à Diyarbakir, grande ville du sud-est du pays, a vu un immeuble effondré, avec des secouristes à pied d’oeuvre pour essayer de dégager des personnes des décombres.(SPM/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.