ETATS-UNIS: Au moins 22 personnes tuées et une cinquantaine de blessée, drapeaux en berne

0 1 414

WASHINGTON, 26 OCTOBRE (ASPAMNEWS)- Le président Biden a ordonné la mise en berne des drapeaux au lendemain d’une tuerie qui a fait au moins 22 morts dans le nord-est du pays.

Au moins 22 personnes ont péri dans une fusillade dans le Maine, au nord-est des Etats-Unis. Au lendemain de cette tuerie, le président Joe Biden a ordonné la mise en berne des drapeaux sur les bâtiments fédéraux américains en signe de solidarité avec les familles des victimes et de respect à la mémoire des disparus.

Un tireur a ouvert le feu le 25 octobre au soir dans une salle de bowling et un bar-restaurant du nord-est des États-Unis, tuant au moins 22 personnes et faisant plus d’une cinquantaine de blessés, selon les autorités américaines. Le drame s’est joué à Lewiston, la deuxième plus grande ville du Maine.

Les services de police américains ont diffusé la photo de Robert Card, l’auteur présumé de la fusillade. Toujours en fuite et armé, le suspect est activement recherché par les services de police, engagés dans une chasse à l’homme démesurée pour retrouver un homme présenté comme «dangereux». «Nous encourageons toutes les entreprises à se calfeutrer ou à fermer pendant que nous enquêtons», ont averti les forces de l’ordre du comté.

Le suspect aurait entendu des voix

Âgé de 40 ans, l’Américain est un homme blanc d’âge moyen, aux cheveux bruns courts, qui porte une barbe de quelques jours. Il a étudié l’ingénierie à l’université du Maine entre 2001 et 2004. Le casier judiciaire du suspect ne comptait que deux excès de vitesse en 2001 et 2002.

Le tireur présumé est un instructeur d’armes à feu qualifié et serait dans la réserve de l’armée, selon un bulletin publié par le Maine Information and Analysis Center (une base de données destinée aux forces de l’ordre) et également rapporté encore par NBC.

Selon ce même bulletin des autorités, Robert Card aurait récemment «fait état de problèmes de santé mentale, notamment le fait d’entendre des voix et de menacer de tirer sur la base de la Garde nationale à Saco, dans le Maine». Il avait été interné dans un centre de santé mentale pendant deux semaines au cours de l’été, avant d’être libéré.

Un véhicule suspect a été retrouvé dans la ville voisine de Lisbon. Ce petit SUV blanc au pare-chocs peint en noir appartient au tireur présumé, selon la police de l’État du Maine. La population de l’État a reçu l’ordre de rester confinée, et de ne pas approcher Card ni chercher à entrer en contact avec lui.

Rappelons que la décision a été prise de la mise en berne des drapeaux est « comme une marque de respect envers les victimes des actes de violence insensés perpétrés » à Lewiston, dans le Maine, a déclaré le président américain dans un communiqué. Cette nouvelle tuerie relance le débat sur l’épineuse problématique de la régulation des armes à feu au pays de l’oncle Sam. (SPM/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.