AFRIQUE DU SUD/EXPROPRIATION DE TERRES AUX FERMIERS BLANCS: Le président Ramaphosa veut adopter une reforme constitutionnel

0 106

Le président Sud africain, Cyril Ramaphosa, vient de se pencher sur une question très complexe en Afrique du sud. La répartition des terres. Il souhaite adopter une reforme constitutionnel, afin de permettre des expropriations agricoles sans compensation.
La question foncière, est un sujet, assez délicat dans des pays, qui ont connu le régime d’apartheid tels que le Zimbabwé, et l’Afrique du sud. On se souvient, qu’il y a quelques années, l’ancien président du Zimbabwé, Robert Mugabe, avait fait voter une loi pour déposséder tous les fermiers blancs de leurs terres. Ces terres, ont été ensuite redistribuées aux fermiers noirs, qui, selon Mugabe, ont été lésés pendant de trop nombreuses années. On constatera plus tard, que cette politique a eu des conséquences terribles sur l’économie zimbabwéenne, avec notamment, la dégringolade des performances du secteur agricole.
Ce pays, qui avait longtemps été considéré comme le grenier de l’Afrique, a connu de grandes périodes de soudure, et peine toujours à se relever économiquement.
Le président de l’ANC, a donc décidé de reformer la constitution, afin de permettre l’expropriation des terres. Cette loi, vise, sans faux-fuyant la communauté blanche, qui détient en grande partie les terres du pays. (NVT/2018)
Réunis en groupe de travail, les parlementaires de l’ANC, vont se pencher sur les amendements proposés, afin de mettre en avant les conditions dans lesquelles les expropriations de terres sans compensation seront effectuées.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.