TOGO-ELECTION: Une première journée quasi blanche pour des Comités des listes et cartes

0 86

Des centres de recensement et de vote (CRV) ont tourné timidement lundi, premier jour du recensement électoral, avec des Comités de listes et cartes (CLC) qui ont passé une journée blanche. Confrontés à des difficultés logistiques ou organisationnelles, ils n’ont pu réellement tourner à plein régime. Le constat est fait par nos équipes.
Dans certains centres de recensement et de vote, les kits de recensement continuaient par arriver à 16h. C’est le cas au CRV CEG Agoè Nyivé centre. « Nous sommes arrivés vers 16h dans le CRV et nous n’avons pas pu ouvrir le kit », nous a confié un Opérateur de saisi qui espère que tout démarrera ce mardi.
Au CRV Je/ Merin dans le Golfe 5, sur trois kits attendus, seulement un a pu être opérationnel toute la journée. Ici, il a été noté une difficulté d’initialisation des kits depuis la CELI.
Selon des informations recueillies auprès d’agents électoraux, il était difficile de retrouver les présidents et rapporteurs pour l’opération. Un cafouillage total qui a ralenti les opérations.
«On n’a pas pu vite activer les kits. Il y a eu des problèmes au niveau des présidents et des rapporteurs. On a eu du mal à les retrouver», a lâché une OPS qui n’aura son kit qu’en fin de journée. « Demain matin, on commencera à travailler », ajoute-t-elle visiblement soulagée.
« La journée a été blanche de notre côté », s’est désolé Julien –le prénom a été modifié-déployé dans le CRV EPP d’EPP Adéticopé. « Sur 5 kits dans notre CRV, il n’y a que 4 arrivés finalement et 3 ne fonctionnent pas dont le nôtre. Le seul restant a dû s’occuper de la foule qui était plus massive dans l’après-midi juste après la pluie », poursuit-il.
Selon les témoignages de cet OPS, le président de la CENI accompagné est passé dans ce centre. « Il a constaté notre inactivité et passé des appels, mais aucun technicien n’est arrivé jusqu’à la fermeture », renseigne Julien que nous avons joints plus tard.
C’est donc une journée de perdu et de gros cafouillage dans certains centres. En plus des difficultés au démarrage, la pluie faut-il le souligner n’aura rien arrangé.
Cependant, sur le site de la CENI, on peut lire la visite du président Kodjona Kadanga dans deux CRV où il a pu constater « le bon déroulement des activités. Il a dans un premier temps visité l’EPP Agoè centre et l’EPP Adéticopé où il a pu remarquer la présence de la population venue se faire enrôler », lit-on sur le site.
Le défi sera de rattraper le retard accusé lundi. De quoi craindre que les huit jours ne suffisent pour enrôler tous les électeurs. Certains kits défectueux devant retourner dans les CELI pour leur remplacement. Des leçons à retenir pour les anticipant dans la Zone 2. (FAK/2018)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.