La diaspora togolaise a manifesté contre Faure Gnassingbé à Bruxelles

0 346

20 mai (ASPAMNEWS)- Les Togolais de la diaspora ont manifesté ce jeudi à Bruxelles contre la réélection de Faure Gnassingbé à l’issue de la présidentielle de février 2020. Faure étant en Belgique ce jeudi, occasion pour les manifestants rejoints par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro de dire non au système mis en place depuis plus de 50 ans de père en fils. D’ailleurs Mgr Kpodro a déclaré : »Les Togolais ne veulent plus de Faure Gnassingbé à la tête du pays ».

Au cours de cette manifestation organisée par la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), les manifestants ont scandé leur ras-le-bol. Pour ces manifestants togolais, le G5, la France, l’Allemagne, la Belgique sont tous des complices du président togolais. Sur les pancartes qu’affichent les manifestants contre Faure Gnassingbé, on peut lire ‘50 ans de dictature, ça suffit, trop c’est trop’. « Nous sommes réunis pour faire savoir au monde entier que chez nous au Togo, on vit une dictature féroce », dit le porte-parole des manifestants.

A l’issue d’une séance de travail avec des responsables de l’Union Européenne, le prélat s’est exprimé devant la foule présente. « Nous avons rencontré l’UE, le constat est clair que ceux qui avaient reconnu la victoire d’Agbeyomé Kodjo sont en train de faire volte-face et nous disent à nous, la DMK de tourner la page, d’oublier ces élections et d’aller vers des élections régionales. Et là, nous avons été clairs, l’UE, centre des droits de l’homme et de la démocratie ne doivent pas cautionner la parodie d’élection. Nous avons été clair, le peuple dit non, nous ne voulons plus de Faure Gnassingbé au pouvoir, le peuple est décidé à obtenir sa victoire du 22 février 2020 », a-t-il relaté.

Les manifestations demandent au président togolais de « restituer le pouvoir à Agbéyomé Kodjo ». Ceux-ci estiment que l’ancien Premier ministre « est le vainqueur de l’élection présidentielle de février 2020 ».

Rappelons qu’après Paris, Faure Gnassingbé a eu à discuter selon nos sources avec le roi Philippe sur des sujets d’intérêt commun pour le Togo et  la Belgique. Ses rencontres, selon les sources officielles, vont dynamiser les relations entre le Togo et la Belgique mais aussi pour renforcer les relations entre le Togo et l’Union européenne (UE) dont le siège est à Bruxelles. L’UE devrait prochainement être liée avec les pays d’Afrique, du Pacifique et des Caraïbes par un nouvel accord. Le Togo a été le négociateur en chef de cet accord. (NKO/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.