TOGO: L’ANC exige des excuses publiques de Monseigneur Kpodzro

0 206

02 AOÛT (ASPAMNEWS)- Jean-Pierre Fabre, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et ancien chef de file de l’opposition togolaise, a exigé ce lundi, au cours d’une conférence de presse à Lomé, des « excuses » de Mgr Kossi Philippe Fanoko Kpodjro, archevêque émérite de Lomé, patriarche et parrain de la Dynamique éponyme qui a désigné Messan Agbéyomé Kodjo, « candidat unique de l’opposition » à la dernière présidentielle de février 2020.

Répondant à une question aux hommes des médias au cours de cette rencontre, Jean-Pierre Fabre, ne dégréant toujours pas l’intrusion du prélat dans le jeu politique togolais (intrusion qui selon l’ANC est la cause du piètre score obtenu par le parti) n’a pas mâché ses mots. Il a exigé des « excuses » de la part de ce dernier et de même que de Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, la Coordinatrice de la Dynamique Mgr Kpodjro.

« Il faut que celui qui a offensé, il faut qu’il présente des excuses, demande pardon, reconnaisse ses fautes. Même avec Dieu c’est comme ça. Tu reconnais tes fautes, tu demandes pardon. Ça s’appelle la repentance.  Il faut que les gens qui ont menti pour servir une stratégie sordide, il ne faut pas qu’il se taise (…) », a déclaré M. Fabre.

« Si vous dites que Jean-Pierre a négocié le poste de maire, Mme Adjamagbo n’a pas peur de dire ça. Est-ce qu’elle m’a présenté des excuses pour avoir dit ça, pour avoir inventé ça ? Elle doit présenter des excuses. C’est trop facile parce que des gens ont cru à ça », a poursuivi le président de l’ANC.

Plus loin, l’ancien chef de file de l’opposition ne voit pas une volonté de la part du principal regroupement politique de l’opposition actuelle à vouloir travailler avec lui.  « Il n’y a pas de main tendue », a-t-il insisté.« Pour prendre une main il faut  qu’elle soit justement tendue. Alors je ne vois pas de main tendue. Je ne vois pas de main tendue. Je vois au contraire une intention de la  diffamation, de la calomnie… », a-t-il souligné.

Pour s’en convaincre il donne la preuve de la récente visite de Mgr Kpodjro à Bruxelles. « Mgr Kpodzro qui va à Bruxelles. C’est-à-dire pratiquement un an après m’avoir insulté à l’église. Il va Bruxelles, il faut qu’il s’occupe de son travail et  ce pour quoi il est allé à Bruxelles. Que vient chercher Jean-Pierre Fabre dans les propos ? Que vient chercher l’argent que j’aurais pris chez Bolloré dans les propos de Mgr Kpodzro », s’est-il interrogé.

Pour Fabre à Bruxelles, Mgr Kpodjro  a dû certainement rencontrer des gens et il peut devant son auditoire faire le point, rendre compte, il n’a pas besoin de parler de lui. Or  il parle de lui et  sait combien Bolloré lui a remis. « Je dis qu’il ne peut jamais le savoir puisque Bolloré ne m’a rien remis. C’est aussi simple que ça », poursuivi le natif de Kodjoviakopé pour qui il y a une volonté de nuire.

Pour Fabre cette prétendue main tendue est une diversion pour cacher « pourquoi la prophétie ne s’est pas réalisée ? Pour éviter de répondre à ces questions ou de laisser l’opinion comme ça alors on invente pleins de choses pour occuper l’opinion. C’est ce qu’on appelle l’escalade dans la désinformation, l’escalade dans la diversion, … », a-t-il insisté avant de réaffirmer que tant « qu’on n’arrêtera pas ses blagues et évidemment pendant qu’on est en train de faire ça on ne peut pas tendre la main ». (TGS/2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.