SÉNÉGAL: candidats au visa pour aller combattre en Ukraine, Macky proteste et met en garde

0 1 554

DAKAR, 4 MARS (ASPAMNEWS)- Le Sénégal a vivement protesté contre l’Ukraine dont l’ambassadeur se livre à un recrutement parallèle de volontaires et mercenaires désireux d’aller combattre, contre la Russie. Après avoir vérifié l’information, Dakar a élevé une vive protestation contre cette pratique qui viole tous les traités qui régissent les relations internationales.

Le Sénégal ne peut pas tolérer la levée sur son territoire d’une escouade de mercenaires et de combattants. C’est ce que dit la substantifique trame de la lettre de protestation du Ministre des Affaires étrangères du Sénégal. Une protestation contre l’Ambassadeur d’Ukraine à Dakar. Par le biais d’un courrier diplomatique au ton plutôt corsé, le Sénégal dénonce le comportement de l’ambassadeur. Qui s’est permis de lancer un recrutement de volontaires pour aller combattre contre les Russes.

En effet, l’affaire commençait à faire grand bruit dans la capitale sénégalaise où la nouvelle d’un appel à candidature au visa lancé par l’Ambassade de l’Ukraine Dakar s’est répandue dans les médias. Plus d’une trentaine de Sénégalais avaient déjà soumis leur candidatures pour aller « sauver l’Ukraine » ou « mourir en héros », selon nos sources.

La réaction du gouvernement sénégalais ne s’est pas faite attendre. L’Ambassadeur de l’Ukraine à Dakar a été convoqué ce jeudi au ministère des Affaires étrangères pour s’expliquer sur cet appel diffusé, via leur site internet et leur page Facebook.

Après avoir confirmé l’information, le diplomate ukrainien a été invité à retirer immédiatement l’appel au citoyens sénégalais à aller combattre dans son pays en guerre contre la Russie, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. 

« Le ministère a invité instamment l’Ambassade à retirer immédiatement l’appel sus-indiquer et cesser, sans délai, toute procédure d’enrôlement de personnes de nationalité sénégalaise ou étrangère à partir du territoire sénégalais. Faute de quoi le ministère se réserve le droit de prendre toute décision qu’appelle la situation », lit-on dans le document du ministère des Affaires étrangères du Sénégal.

Qui souligne que « le recrutement de volontaires, mercenaires ou combattants étrangers sur le territoire sénégalais est illégal et passible de peines prévues par la loi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.