BURKINA FASO: visite de la CEDEAO annulée, libération de l’ex-président exigée

0 1 252

OUAGADOUGOU, 3 MARS (ASPAMNEWS)-La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) annule l’arrivée de sa délégation à Ouagadougou et exige la libération de l’ex-président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, selon un communiqué de l’institution dont Wakat Séra a reçu copie.

La visite du président de la République du Ghana, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Nana Akufo-Addo et du président de la République du Niger, Mohamed Bazoum, au Burkina Faso qui était prévue ce jeudi 3 mars 2022, «a été annulée suite à l’adoption de la Charte de la transition», informe le communiqué de la CEDEAO.

La Commission de la CEDEAO annonce par ailleurs l’arrivée d’une délégation ministérielle à Ouagadougou dans les prochains jours.

«La CEDEAO reste également très préoccupée par la poursuite de la détention de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré et exige sa libération immédiate», conclut le document.

Le 24 janvier 2022, des militaires ont renversé le président Kaboré qui est arrivé au pouvoir fin 2015 à la suite de l’élection présidentielle et réélu en novembre 2020. Depuis cette date, il est placé en résidence surveillée.

Du lundi 28 février au petit matin du 1er mars 2022, les participants aux assises nationales ont examiné et apporté des amendements au projet de la Charte qui sera le fil conducteur de la transition. Les conclusions des travaux ont été adoptées et la Charte a été signée, tard dans la nuit, par le président de la transition, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba dont le serment a été reçu, le 16 février dernier par les sages du Conseil constitutionnel. (DZO/2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.