NIGER: le président Bazoum détenu négocie avec les mutins

0 3 394

NIAMEY, 26 JUILLET (ASPAMNEWS)-Selon les dernières informations sur la situation au Niger indiquent que, le chef de l’Etat, le président Mohammed Bazoum serait retenu par des mutins dont le nombre est inconnu, à son domicile, et, qu’il serait entrain de négocier avec sa garde présidentielle qui est à l’origine du coup de force.

La présidence du Niger, dans un bref communiqué a indiqué qu’il s’agit d’une mitunerie de la garde présidentielle qui n’a pas obtenu le soutien des forces armées du pays. Mais la situation reste confuse, même si Niamey la capitale semble être calme.

Alors qu’on apprend que le président nigérien Mohammed Bazoum est aux mains de sa propre garde rapprochée et qu’il est en train de négocier avec les militaires dans sa résidence, la présidence du Niger soutien que ce mouvement d’humeur n’est pas partagé par les forces armées du pays qui ont refusé d’apporter et de suivre les pas de la GP.

« Tôt ce mercredi matin, des éléments de la garde présidentielle (GP) ont engagé un mouvement d’humeur anti-républicain et tenté en vain d’obtenir le soutien des Forces armées nationales et de la Garde nationale », a indiqué la présidence du Niger dans un tweet assez bref qui n’explique pas vraiment la situation du président.

Rappelons que la capitale nigérienne s’est réveillée dans une situation assez confuse ce mercredi 26 juillet 2023. L’accès au Palais Présidentiel a été restreint même pour les membres du cabinet  et proches collaborateurs du Chef de l’Etat.

Aux environs de 10h, aucune activité particulière ou mouvement d’hommes armés n’a été signalé aux environs du Palais Présidentiel ainsi que ses environs. Des informations contradictoires font état de tentative de coup d’Etat ou de mutinerie mais jusqu’aux environs de midi, rien n’est à signaler même si d’autres sources proches du régime parlent de  « situation compliquée mais encore sous contrôle ».

Aux environs de 10h, au niveau du Palais Présidentiel ainsi que de ses environs (Primature, Ministère des Affaires Etrangères, Défense, Intérieur, Villa verte, CSC….), aucune activité particulière ou mouvement d’hommes armés n’a été signalé comme nous l’avons constaté sur place.

 La situation est normale, la circulation fluide et l’accès aux différents services est régulier même si aux premières heures de la journée, le contrôle a été renforcé et  certains agents et membres du cabinet ont été priés de rentrer chez eux.

Des chancelleries et autres ambassades étrangères ont également alerté leurs ressortissants de ne pas se rendre au service et de rester prudent. (SBP/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.