SENEGAL: réintégration d’Ousmane Sonko à la liste électorale, l’Etat dépose un recours

0 2 484

DAKAR, 13 OCTOBRE (ASPAMNEWS)- Le tribunal de Ziguinchor a ordonné jeudi, la réintégration de l’opposant Ousmane Sonko à la liste électorale en vue de la présidentielle de février 2024.Mais déjà, les avocats de l’Etat ont déposé un recours, arguant qu’Ousmane Sonko ne peut être intégré dans les listes électorales.

Face à l’Etat du Sénéga, Ousmane Sonko remporte une première victoire. Un juge administratif du tribunal de Ziguinchor a ordonné l’annulation de sa suppression des listes électorales et ordonné sa réintégration. À l’issue d’une audience tenue jeudi soir dans cette commune où Sonko est maire, le verdict est sans appel.

Selon ses avocats, la détention de leur client est illégale et la décision de sa réintégration en est une preuve. Cette décision de justice permet à Ousmane Sonko d’entrer en possession des fiches de parrainage pour la présidentielle de 2024. Mais si l’Etat du Sénégal interjette appel du verdict, la Cour suprême devra trancher en dernier recours.

En effet, la décision qui n’est pas du goût de l’Agent judiciaire de l’État, Yoro Moussa Diallo, qui a annoncé le dépôt d’un recours. Il a en outre  dénoncé une atmosphère délétère durant le procès. “Cette audience s’est tenue dans des conditions indignes d’un procès équitable”, dénonce-t-il dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

« En raison de ces graves circonstances, l’Etat a, séance tenante, décidé d’intenter un recours contre cette décision afin que la Loi soit rigoureusement appliquée. En tout état de cause et pour l’instant, Ousmane Sonko ne peut être réintégré dans les listes électorales”, informe-t-il. 

M Diallo  dresse un réquisitoire sévère contre le juge Sabassy Faye : “Le juge n’a cessé tout au long de ladite audience (qui a duré 13 heures) de multiplier les violations de la loi,allant jusqu’à ignorer sa récusation formulée vivement par les représentants de l’Etat.

Or, tout en droit l’obligeait à surseoir à statuer jusqu’à l’intervention d’une décision sur cette grave allégation.  En effet, le juge est le propre frère de l’un des adjoints au Maire de Ziguinchor et membre de l’ex parti PASTEF”.

Après la procureure de la Cour Suprême, Marième Diop Guèye, qui a ouvert la voie, on s’attendait à ce que les mecs méritent de porter royalement ce qui fait d’eux « garçons » pour ne pas continuer à subir une émasculation parle Prince et ses caudataires dont un réputé tailleur constitutionnel.

Hier, à Ziguinchor, le droit a été dit et bien dit par un juge courageux après un procès marathon qui a duré plus de 10 heures. Pour en revenir à ce qui préoccupe l’esprit tordu qui divague du mardi au vendredi dans ces colonnes, il me semble l’avoir déjà dit en d’autres occasions. Je le redis ! J’aime ce pays et ne l’échangerais contre aucun autre au monde. Je l’aime d’abord à cause de ses belles et élégantes dames, et aussi à cause de ses flagrantes contradictions politiques, judiciaires, sociales, religieuses, culturelles et autres.

C’est un pays à part dans le monde et dont les habitants se croient les meilleures créatures de Dieu sur terre. Des êtres tellement aimés de Dieu qu’ils sont convaincus d’être vaccinés contre tous les malheurs grâce aux prières des valeureux saints qui dorment sous la terre d’un pauvre pays qui vit de l’aide internationale.

N’y voyez surtout aucune contradiction. C’est comme ça. Dans ce pays béni des dieux, il y a plus de faux dévots que de bons musulmans mais je n’ai rien dit ! C’est dans ce doux pays officiellement laïc que le ministre chargé de la Sécurité passe toute l’année à présider des réunions destinées à organiser des événements religieux.

C’est également dans ce pays où des gens perdent leur sang-froid et toute respectabilité à la vue de tétons à la télévision ou quand on leur offre un savoureux « leumbeul » avec des filles très polissonnes. Ces gens sont si sages et prudes qu’ils ont mis en place une association dont  la passion est de zieuter par les trous des serrures.

Ce sont les gardiens de nos mœurs si éprouvées. C’est donc dans ce pays prétendument composé de 90% de musulmans que plus de 33 millions de litres d’alcool sont consommés chaque année ! A noter que les plus grands ivrognesse recrutent parmi ceux que le chanteur Souleymane Faye nomme « musulmenteurs ». Après ça, il faudra bien que certains prétendus gardiens de nos mœurs nous foutent la paix ! (SMP/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.