SÉNÉGAL/ affaire du Présumé homosexuel exhumé et brûlé: 4 individus arrêtés

0 2 158

DAKAR, 31 OCTOBRE (ASPAMNEWS)-Le procureur a ouvert une enquête après l’exhumation du cadavre d’un présumé homosexuel enterré au cimetière de Léona Niassène avant d’être traîné et brûlé par « des hommes non identifiés » samedi soir 28 octobre. Suite à cette enquête, 4 personnes viennent d’être arrêtées par les limiers et le commendataire de l’acte d’exhumation du corps du présumé homosexuel est en fuite.

Le procureur de la République, Abasse Yaya Wane qui dénonçait des « actes d’une extrême gravité », relevant de la « barbarie », promettait que cet acte ne peut rester impuni.

Les premières arrestations tombent déjà. L’enquête ouverte a permis d’identifier les auteurs. Grâce à l’exploitation des vidéos, les policiers du commissariat central de Kaolack ont arrêté quatre personnes impliquées dans cette affaire, indique Libération.

Selon une source, ces 4 individus ont été mis aux arrêts à la suite de l’enquête qui a été ouverte sur instruction du procureur de la République près le tribunal de Grande Instance de Kaolack.

Pour rappel, après l’inhumation du présumé homosexuel du nom de Ch. Fall au cimetière de Léona Niassène, des jeunes s’y sont rendus nuitamment pour exhumer le corps avant de le brûler en pleine rue. L’enquête suit toujours son cours…

L’instigateur principal, bien identifié, a pris la fuite, renseigne ce journal. Les investigations se poursuivent. Rappelons que le khalife général de Léona Niassène a manifesté sa profonde indignation et condamné jusqu’à la dernière énergie l’incinération du présumé homosexuel par des manifestants à Kaolack.

Dans une déclaration, le khalife général de la cité religieuse a vivement condamné cet acte.

« En ma qualité de chef religieux et khalife général de Léona Niassène, je tiens à exprimer notre profonde indignation et notre condamnation catégorique de l’acte répréhensible qui a été commis à l’encontre d’un individu, dont nous n’avons aucune responsabilité sur sa vie privée. Cet acte ne peut en aucun cas être justifié ni toléré. Nous souhaitons également informer l’opinion nationale et internationale que Léona Niassène n’est ni de près ni de loin impliqué dans cet acte odieux », déclaré le khalife général de Léona Niassène, Serigne Cheikh Tidiane Niass.

À l’en croire, des informations erronées ont été relayées par des personnes dont les intentions nous sont inconnues, mais nous tenons à réaffirmer que notre communauté condamne toute forme de violence, d’intolérance et d’atteinte à la vie privée des individus. Le cimetière ne relève pas de la compétence de Léona Niassène, et il ne nous incombe en aucun cas de décider qui doit être inhumé ou non dans les cimetières.

« Notre foi est basée sur les enseignements de l’islam, qui promeut la paix, la tolérance, la compassion et le respect des droits individuels. Nous condamnons toute interprétation déviante de notre religion qui justifierait de tels actes », ajoute-t-il.

Cheikh Tidiane Niass fait appel à l’unité, à la compréhension mutuelle, et à la préservation de la paix et de l’harmonie au sein de la communauté et dans le monde entier.

« Notre engagement envers la foi et les enseignements de l’Islam reste inébranlable, et nous continuerons à œuvrer pour la promotion de ces valeurs fondamentales. Que la paix et la sagesse d’Allah guident nos cœurs et nos actions, conclut-il. (SPM/2023)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.