SENEGAL: 16 candidats rejettent le dialogue politique et exigent une date pour la présidentielle

0 1 976

DAKAR, 23 FEVRIER (ASPAMNEWS)-16 candidats regroupés autour de la plateforme FC25, ont au cours d’un point de presse ce vendredi à Dakar, refusé tout dialogue lancé par le chef de l’État. Selon eux, l’objectif du Président Sall est de passer par le dialogue pour diviser l’opposition et le peuple sénégalais. 

Au lendemain de la sortie médiatique de Macky Sall, 16 candidats ont rejeté le dialogue politique censé définir la nouvelle date de la présidentielle. Pour ces candidats, l’élection doit se tenir avant le 2 avril, date de la fin du mandat de Macky Sall. « Nous nous opposons à tout dialogue sur cette question et nous exigeons qu’une date soit prise avant le 2 avril », lance l’un de ces 16 candidats, Boubacar Camara dans une déclaration à la presse.

“L’entretien du président de la République Macky comme d’habitude il a encore violé la constitution. Il refuse d’appliquer la décision du Conseil constitutionnel. Ce refus est motivé par la convocation d’un dialogue qui est inopportun. Son objectif principal est d’essayer d’écarter des candidats qui ont été retenus par le Conseil constitutionnel et éventuellement par le dialogue. Ce que les candidats ici présents refusent systématiquement”, a déclaré Cheikh Tidiane Youm qui a parlé au nom des 16 candidats regroupés au sein du collectif FC25. 

“Le collectif s’oppose à tout dialogue et exige qu’une date soit prise avant le 2 avril pour déclencher le processus électoral”, a dit Boubacar Camara, membre du FC25 et candidat à l’élection présidentielle. 

De son côté, le collectif de la société civile, Aar Sunu Election a dénoncé une « tentative de diversion à travers l’invitation à un dialogue inapproprié (qui) est inacceptable ». Le Sénégal s’enfonce encore plus dans la crise née de la volonté de Macky Sall de reporter la présidentielle du 25 février.

Cette décision a été annulée par le Conseil constitutionnel qui invite le Chef de l’Etat à organiser les élections dans de meilleurs délais. Pour fixer une nouvelle date, Macky Sall sollicite un dialogue national pour trancher la question.

Déthié Fall, candidat à l’élection présidentielle de 2024 est revenu sur l’entretien que le Président Macky Sall a accordé jeudi, à la presse nationale. D’après lui, le chef de l’État a tenu un “discours sans mesure alors que la mesure attendue était de fixer la date de la présidentielle à la suite à la décision du Conseil constitutionnel”. Pour le leader du Parti républicain pour le Progrès (PRP), les “seuls interlocuteurs de Macky Sall demeurent les 19 candidats à cette étape du processus électoral”.  

“Ce dilatoire politicien ne peut prospérer parce que lui il ne peut démissionner. Par conséquent, il ferme la porte de la succession par le président de l’Assemblée. Au même moment, il nous rappelle l’article 36-2 de la Constitution qui dit que le président de la République doit rester en fonction jusqu’à l’installation de son successeur. Autre manière de s’adresser aux Sénégalais et de nous faire comprendre qu’on a pas le choix”, a dit Déthié Fall lors du point de presse.  

Et d’ajouter : “M. Le Président ce ne sera plus vous. Vous avez fait votre temps. Ce ne sera pas vous. Le FC25 vous rappelle que vos seuls interlocuteurs demeurent les 19 candidats à cette étape du processus électoral et invite que vous le faite aujourd’hui. Et de vous positionner en arbitre devant ce spectacle d’opposants qui s’opposent entre eux, devant vous. Jamais nous ne descendons à ce niveau. Nous ne le ferons pas et nous ne vous donnerons jamais cette occasion”. 

Rappelons que les 16 candidats du FC25  n’iront pas au dialogue lancé par le Président Macky Sall, prévu ce lundi 26 février 2024. (AMK/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.