TOGO: Le meeting du Front Citoyen > empêché

0 123

Les autorités ont une fois encore démontré leur attitude liberticide en étouffant le meeting du Front Citoyen » Togo Debout » (FCTD), prévu ce samedi 28 Juillet à 14h30 sur le terrain de Bè-Kodjindji. Les militaires ont investi les lieux et étaient prêts à reprimer toute manifestation.
 » Vu la forte présence des militaires, on a choisi d’annuler le meeting », a déclaré Me Raphaël KPANDÉ-ADZARÉ, 2è rapporteur du FCTD. En effet dans la correspondance N 375 / ML de la Présidence de la Délégation Spéciale de la Commune de Lomé, le Front Citoyen  » Togo Debout » était prié de surseoir purement et simplement à l’organisation de son meeting, et pour cause,  » des dernières instructions relatives à certains impératifs ». Les autorités sont donc arrivées à satisfaire leur désir malveillant.
Le FCTD a par ailleurs sorti un communiqué dans lequel il convie la population à ne plus faire le déplacement sur le lieu du meeting. << Très tôt le matin, et alors que la manifestation n’a fait l’objet d’aucune interdiction régulière, le lieu du meeting a été investi et pris d’assaut par une forte présence militaire afin d’empêcher tout attroupement>>, peut-on lire dans le communiqué. Et de continuer en disant <<… Le FCTD demande à ses membres actifs et sympathisants, ainsi qu’à toute la population de Lomé et de ses environs, de surseoir à tout déplacement sur le lieu projeté, pour ne pas s’exposer à la répression barbare et aux arrestations arbitraires dont nps autorités sont coutumières>>.
Alors que la liberté d’expression est garantie par la Constitution togolaise du 14 octobre 1992 en son article 30 et par bien d’autres instructions de protection de droits dont le Togo a pourtant adhéré, cette manie des autorités togolaises est incompréhensible. Le FCTD demande néanmoins à la population de rester à l’écoute pour l’organisation d’autres espaces d’expression dans les prochains jours. (FAK/2018)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.