TOGO/PLAIES INCURABLES: Une quarantaine d’enfants et de jeunes soignée

0 115

Les responsables de l’Association dénommée « Helfer Hand » en collaboration avec ceux de l’association humanitaire des jeunes volontaires du Togo (AHJV) ont organisé lundi, une activité de pansement des plaies chroniques, couplée de remise de dons divers composés de produits alimentaires, des ballons de football, ainsi que de soutiens financiers à l’endroit des enfants et des jeunes du village de Koniko, une localité située à environ 2 km de la ville de Tsévié dans la préfecture de Zio.
Cette activité du genre humanitaire qui a couvert la période du 26 et le 31 Juillet 2018, s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des communautés pauvres dans la lutte contre les plaies chroniques. Elle vise à soulager les souffrances et les peines des enfants et des jeunes spécialement.
Une quarantaine d’enfants et de jeunes ont pu bénéficier des soins sanitaires (pansements des plaies) et des actions humanitaires. Ces actions humanitaires se sont traduites par des dons d’aliments composés de boîtes de Nido et des farines pour bébé remis à des femmes ayant des bébés, des habits neufs aux enfants et des ballons de football aux jeunes. Des biscuits, des boîtes de boissons ont également été distribuées aux différents patients. Ces lots de matériels donnés et les soins faits aux enfants et aux jeunes ont coûté 5850000 FCFA. Le chef du village Togbui Tékpé Komi Amétowomenya Agbatsè IV a remercié les bienfaiteurs. Il a exprimé le vœu de voir se répéter souvent de telles initiatives pour le bien des habitants du village de Koniko.
La présidente de l’association « Helfer Hand », Têko Nana, a souligné que la santé (le bien-être physique sans souffrance de plaie) est l’un des droits fondamentaux de la personne humaine et chaque Etat est censé le garantir à ces citoyens. Elle a fait savoir que c’est pour accompagner les multiples efforts des communautés, et soulager les nécessiteux de leurs souffrances que « Helfer Hand » a pris l’initiative d’agir dans celle-ci. Elle a lancé un appel à toute bonne volonté pour soutenir ce projet.
« Ce n’est pas qu’à Koniko que cette réalité existe. C’est une réalité également dans d’autres villages où nous devons intervenir. Il y a deux ans, lors de notre dernière activité au CHU Sylvanus Olympio, nous avions pris en charge non seulement les enfants, mais également les adultes. Mais cette fois-ci, le partenaire principal du projet a souhaité ne prendre en compte que les enfants et les jeunes ; c’est pourquoi seulement cette catégorie de personnes a été priorisée dans les activités. Nous avons également constaté d’autres besoins dans la localité comme la nécessité de construire des latrines. Nous verrons dans quelle mesure cela pourra se faire » a-t-elle déclaré.
Koniko dispose d’une école primaire (des salles de classes en terre battue et couverts de pailles, les tables bancs insuffisants) que fréquentent 115 élèves dont 68 sont des filles. Les habitants de Koniko accordent une grande importance à l’éducation de leurs enfants. Sur environ 5 enseignants, un seul est fonctionnaire d’Etat et les autres sont des volontaires dont les salaires sont payés par les parents d’élèves.
L’association « Helfer Hand » est créée en 2016 et l’AHJV est créée en 2005 ; L’AHJV présidée par Charles Egah apporte des soutiens scolaires aux élèves de la préfecture du Zio, organise des activités sportives et ludiques, réalise des projets de construction de latrines. (AYE/2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.