SOMMET IRAN/AFRIQUE: plus de trente pays de l’Union Africaine présents

0 1 957

TEHERAN, 26 AVRIL (ASPAMNEWS)- L’adjoint du chef de l’Organisation iranienne de promotion du commerce, en ouvrant les travaux, ce vendredi 26 avril 2024, à Téhéran, capitale de l’Iran, a déclaré que plus de trente États membres de l’Union africaine participent au 2ème sommet international Iran-Afrique.

S’adressant vendredi au 2e sommet international Iran-Afrique, le président iranien Seyyed Ebrahim Raeisi a déclaré que « cette réunion est un symbole de la volonté des pays africains et de l’Iran d’élargir leurs relations économiques ».

Faisant référence à la différence de vision de l’Iran sur l’Afrique par rapport aux pays occidentaux, il a déclaré que « les Occidentaux veulent l’Afrique pour eux-mêmes, mais nous voulons l’Afrique pour elle-même ». « L’histoire de l’Afrique montre combien de pays occidentaux ont pillé les ressources de l’Afrique », a-t-il souligné.

Il a aussi déclaré que « malgré les menaces et les sanctions, la République islamique d’Iran a fait de bons progrès et on peut la qualifier de pays avancé et technologique. Il est très important de connaître les progrès et les réalisations de la République islamique. de l’Iran aux nouvelles technologies. » Affirmant que l’Iran compte 10 000 entreprises basées sur la connaissance et que les exportations du pays ont atteint jusqu’à présent deux milliards de dollars, Raeisi a déclaré que les pays africains souhaitent que les produits iraniens basés sur la connaissance résolvent leurs problèmes. 

Dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie, de la médecine et du traitement, de bons produits ont été fabriqués en Iran et peuvent être exportés vers l’Afrique, a-t-il déclaré. « Il est possible pour la République islamique de construire une raffinerie et une centrale électrique, et nous pouvons coopérer avec les pays africains dans ce domaine », a déclaré le président iranien.

Compte tenu de la grande spécialisation et des capacités des entreprises iraniennes dans les domaines du pétrole, du gaz et de la pétrochimie, les entreprises africaines participeront au sommet pour mener des négociations au niveau des experts dans ces domaines, a ajouté Mohammad Sadeq Qannadzadeh.

Le 2ème Sommet international Iran-Afrique est considéré comme une opportunité pour contribuer au développement de l’exportation de biens et de services techniques et d’ingénierie. L’Iran peut coopérer avec les pays africains dans divers domaines, notamment l’agriculture, la culture extraterritoriale, l’importation de matières premières pour la production, etc., a souligné l’adjoint du chef de l’Organisation iranienne de promotion du commerce.

En s’exprimant en tant qu’orateur principal du 2ème Sommet international Iran-Afrique vendredi matin, le président de la République islamique d’Iran, Ebrahim Raïssi a souligné que depuis les premiers jours de la victoire de la révolution islamique, l’établissement de relations et de coopération avec l’Afrique avait été souligné par l’Imam Khomeini, le grand fondateur de la Révolution islamique d’Iran, et cela est également souligné par le Guide suprême de la République islamique d’Iran, l’Ayatollah Seyed Ali Khamenei.

Ebrahim Raïssi a en outre souligné: « L’Occident poursuit ses intérêts en Afrique. Cependant, les Occidentaux veulent piller l’Afrique et cela est bien connu à travers les événements historiques. »

Le président iranien a déclaré que le 2ème Sommet international Iran-Afrique est un symbole de la volonté des pays africains et de l’Iran de développer leurs relations économiques.

Ebrahim Raïssi a considéré que la première étape entre la République islamique d’Iran et le continent africain est la volonté des deux parties de développer leurs relations et a annoncé: « Il est nécessaire d’avoir un plan détaillé à la fois pour l’ensemble du continent africain et pour chacun des pays africains afin que ils soient identifiés avec le calendrier. La première étape entre la République islamique d’Iran et le continent africain est la volonté, Dieu merci, cela existe et cette réunion est un symbole de la volonté des pays africains et de l’Iran pour développer les relations économiques. »

Le président iranien a ensuite énuméré la deuxième étape consistant à reconnaître les capacités du continent africain et de la République islamique d’Iran et a déclaré: « Parfois, certains activistes économiques ne connaissent pas parfaitement les capacités intermédiaires et la tenue de cette conférence aidera à mieux comprendre les capacités mutuelles. »

Par ailleurs, Ebrahim Raïssi a souligné que malgré les menaces et les sanctions, la République islamique d’Iran a fait de bons progrès et peut être qualifiée de pays avancé et technologique. « Il est très important de connaître les progrès et la portée de la République islamique d’Iran dans le domaine des nouvelles technologies », a ajouté le président iranien.

En soulignant qu’il existe une main-d’œuvre efficace en Afrique, Ebrahim Raïssi a déclaré: « Nous pensons que, bien que les Occidentaux prétendent qu’ils peuvent réaliser de nouvelles technologies et de la créativité, nous pensons que le talent, les connaissances et les capacités de l’Afrique ne manquent de rien de la part de l’Occident et peuvent réaliser de nombreux domaines. »

Notons que ce deuxième sommet Iran-Afrique qui se tient à Téhéran a réuni plus de trente pays membres de l’Union africaine dont les responsables ont fait le déplacement pour écouter et éventuellement saisir des opportunités de coopération dans divers domaines entre eux et l’Iran. (DOP/2024)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.